Encore NON au TCE (Traité de Constitution européenne)
Les nombreux arguments avancés par les partisans du NON, relatifs au projet de Constitution européenne sont justes.

Mais plus que cela, face aux apparences louables des défenseurs du oui, nous devons inviter le Peuple français et les autres peuples d’Europe à redécouvrir l’enthousiasme lié aux grandes perspectives d’avenir humain fondées sur la véritable solidarité.
Ainsi, durant un parcours tortueux, à force de pratiques machiavéliques, on a orienté les peuples d’Europe à accepter des traités de plus en plus insidieux, pour conclure avec ce projet de constitution particulièrement pervers.

N’oublions surtout pas que la loi du marché et la libre concurrence, par la compétition exacerbée, sont les engrais du plus fort développement de l’égoïsme.
Mon invitation à voter NON, s’adresse à tous les électeurs qui veulent plus de réelle solidarité et, particulièrement, à toutes les personnes qui, par honnêteté, seraient tentées de voter blanc ou de s’abstenir, face à une situation difficilement compréhensible. Et bien plus encore…
Dire NON est la meilleure voie pour sauver et renforcer la démocratie. Dire NON est la voie pour bâtir une Europe des Peuples souverains et solidaires ; et pour étendre cette solidarité vers les peuples des autres continents.
Dire NON est le ferment d’un vent d’optimisme pour sauver l’Europe démocratique.
Dire NON et se reconnaître dans le vote NON.
Toutes les catégories sociales qui veulent bâtir une société plus solidaire et plus équitable doivent voter NON :

– Les agriculteurs, artisans, commerçants, responsables de PME, syndicalistes, qui veulent pouvoir négocier avec des partenaires crédibles, et non pas avec une nébuleuse.

– Les élus locaux qui veulent retrouver la responsabilité des véritables dirigeants soucieux du devenir du Peuple.

– Ceux qui s’opposent à un coup d’Etat déguisé sous un simulacre de démocratie.

– Ceux qui combattent les mensonges masquant une terrifiante fuite en avant.

– Ceux qui refusent de trembler aux ordres de la frayeur ambiante.

– Ceux qui rejettent un texte piégé, dissimulant la pensée des auteurs.

– Ceux qui reconnaissent la pression des grands médias comme une gigantesque imposture.

– Ceux qui affrontent une oligarchie mesquine et méprisante prête à asservir les Peuples d’Europe et la pensée humaine.

– Ceux qui ne veulent pas que l’Europe soit dirigée par une troïka d’individus indifférents au sort des peuples.

– Ceux qui veulent combattre pour la solidarité, la justice, la paix et la fraternité.

– Ceux qui refusent que des privilèges puissent s’abriter derrière la misère matérielle et morale.

– Ceux qui se souviennent de la tromperie du Traité de Maastricht, ayant aggravé les problèmes qu’il devait résoudre.

– Ceux qui réalisent que la succession de traités stupides était un conditionnement devant forcer la décision pour entrer dans le piège du traité final.

– Ceux qui comprennent que l’Europe de la stabilité des prix -des critères de convergence- est une europe de la spéculation opposée à l’emploi et au développement légitime.

– Ceux qui comprennent que le contrôle parlementaire recule de fait.

– Ceux qui exigent la souveraineté du Peuple sur les décisions politiques.

– Ceux qui découvrent une collusion d’intérêts pour le pouvoir et la puissance, largement observable entre la plupart des médias, des politiques, des hauts fonctionnaires, des financiers et parfois des syndicats et des religieux.

– Ceux qui savent que les grands projets européens menés à bon terme sont issus de projets lancés par l’Europe des États-nations souverains et responsables devant leurs peuples.
Tous ceux-là, toutes ces personnes, doivent légitimement voter NON !
NON au référendum est une oeuvre de salubrité publique !
NON au référendum est le recours du Peuple français pour participer à sauver l’Europe des Peuples !
NON au référendum est le recours du Peuple français pour construire prochainement une véritable Europe des peuples solidaires !
Toutes ces raisons et bien d’autres encore portent le NON comme un flambeau devant éclairer l’avenir de l’Europe !

 

 

Gérard PRIVAT